Deux innocents en Chine rouge

Posted on

Deux innocents en Chine rouge

Un livre fantastique, qui donne une perspective franche sur la Chine sur un ton souvent anodin. On y raconte les exagérations du progrès chinois des années de Mao, vu par des Québécois vivant à l’aube de la Révolution tranquille. Et ces Québécois ne sont pas les moindre, le journaliste et éditeur Jacques Hébert, et le jeune Pierre Elliott Trudeau, futur Premier Ministre du Canada. Trudeau ose nous raconter ses péripéties hors normes en Chine, une nuit évadant la surveillance plus que bienveillante de leurs hôtes pour faire multiples rencontres dans Beijing de 1960 (dans un pays au sortir du Grand Bond en avant), ou encore cette fois où son charme légendaire sur de jeunes interprètes frisa l’incident diplomatique. Mais surtout, nos deux innocents nous ont donné une perspective d’innocent d’un pays avec lequel ils (et peu de gens de leur temps) étaient peu ou pas familier. Comme le disait Alexandre Trudeau dans la préface, c’était surtout, et avant tout, un livre de voyage.

Archives de Radio-Canada :
http://archives.radio-canada.ca/politique/premiers_ministres_canadiens/clips/2076-12889/

CBC Archives:
http://archives.cbc.ca/politics/international_politics/clips/2049-12815/

(Il y avait aussi une apparition d’Alexandre Trudeau au Téléjournal quelque part au printemps ou été 2007, mais c’est introuvable…)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *