Pas de Fantasia cette année, mais quand même

Posted on

Depuis 2003, je n’ai manqué Fantasia qu’une seule fois, et c’était en 2005 lorsque j’étais justement en voyage à Hong Kong. Les autres années, j’allais voir invariablement plus d’une douzaine (deux douzaines parfois) de films, entre films occidentaux weird et pas rapport, films d’horreur asiatiques ou italiens/espagnols/etc et autres blockbusters hongkongais présentés en primeur. (Voir ce que j’ai écrit sur smurfmatic.net par les années passées)

Ma liste de 2009 est représentative de ce que je souhaite voir année après année. Mais dans ce que je finis par voir, s’ajoute toutes sortes de films que mes amis choisissent également d’aller voir.

C’est un peu con, si vous voulez mon avis, d’amalgamer films asiatiques et films de « genre ». Par contre, dans la réalité de Montréal, on ne peut pas espérer attirer des foules pour un festival de films uniquement asiatiques. Surtout pas pour obtenir un festival d’un tel volume et d’une telle ampleur comme Fantasia. Avec sa centaine de films et deux salles de plus (l’Impérial et le Rialto) Fantasia reprend donc où il avait laissé, pré-rénovations de l’Impérial, qui avait forcé le festival à déménager à Concordia.

Dans l’est du Canada, Fantasia est sans pareil. Même à Toronto, le festival de films asiatiques, l’excellent Reel Asian International Film Festival, n’a présenté qu’une vingtaine (au plus) de longs métrages en 2008, la fois où j’y suis allé.

Beijing Bubbles
Beijing Bubbles, présenté en 2007 à Fantasia dans le cadre de la sélection « Documentaries from the Edge »

J’ai parcouru le site Internet de Fantasia et j’ai noté quelques choix au passage.

Les Documentaries from the Edge reviennent à nouveau cette année. Par les années passées, j’ai découvert des perles rares (qu’on ne trouverait pas ailleurs qu’un festival), comme Beijing Bubbles sur le rock pékinois, ou celui qui suivaient des maniaques de World of Warcraft.

De plus, il y a une superbe section spéciale sur le cinéma coréen, que j’imagine vient de Mi-jeong Lee, directrice de la programmation asiatique et aussi directrice de Ciné-Asie à Montréal.

Festival Fantasia 2008 - Kim Nguyen / Truffe
En 2008, Kim Nguyen présente la grande première de son film Truffe, mettant en vedette Roy Dupuis et Céline Bonnier.

Ce qu’on aime de Fantasia

C’est surtout le bon temps qu’on passe entre amis, et différents groupes d’amis. Comme le nom le dit, Fantasia c’est un festival. Pas rien qu’un festival où l’on va voir des films; c’est aussi endroit pour se réunir et pratiquer nos rituels. C’est-à-dire faire la file pendant deux heures pour s’acheter ses quarante billets le premier soir (même si on peut revenir le lendemain et faire la queue pour 15 minutes seulement), ou crier « Daniel » lorsque l’éternel collaborateur de Fantasia vient éteindre les lumières avant chaque projection du Théâtre Hall à Concordia. Ou bien faire la queue autour de l’édifice Hall avant les films.

C’est aussi un méga get-together pour la communauté geek de Montréal, celle qui, genre, travaille ou aspire à travailler pour Ubisoft Montréal, commanditaire numéro un de Fantasia. On revoit la fille qui écrit pour tel zine de cinéma, ou le gars qui aime faire du cosplay déguisé en Sephiroth, ou l’autre qui fait de la production de vidéo sur le Web (ou le gars qui aime crouser les filles asiatiques en été).

L’été à Montréal, ce n’est pas le festival de Jazz ou les Francofolies qu’on attend(ait) impatiemment à chaque été. L’été à Montréal, c’était le festival Fantasia.

Daniel of Fantasia and a fan, perhaps
Daniel de Fantasia, en 2007

IMGP9140
Sold-out films in 2009

Alors, si t’es pas en ville Cédric, qui va-t-on voir pour parler ?

D’abord, allez voir Sabina Tang, une de mes bonne amies et blogueuse, animatrice de radio à Radio Centre-Ville (site de l’équipe sinophone). J’ai entendu qu’elle parlerait de Fantasia à son show, et il y a déjà un article publié sur le site de l’équipe chinoise.

Sinon, allez parler à Mike Vo, alias DJ Mister Vee, l’animateur de Beats from the East, une émission de musique urbaine asiatique à CJLO la radio de Concordia. Il va faire tourner des tounes avant la projection de plusieurs films au théâtre Hall. Allez lire l’article écrit sur Mike par un de mes lecteurs, Briques du Neige (sic), qui est aussi très présent à Fantasia.

1 thought on “Pas de Fantasia cette année, mais quand même”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *