Archive for the ‘Medias’ Category

The Election

Saturday, November 22nd, 2014

HKTV's Election

C’est en grande pompe qu’a été lancée cette semaine la chaîne HKTV ici à Hong Kong. Dans une jurisdiction où seulement deux compagnies peuvent diffuser par la voie des airs, HKTV vient tout chambouler avec une programmation de haute qualité. N’ayant pu obtenir une licence, HKTV est une télévision gratuite sur le Web. La curiosité suscitée par HKTV est telle que le site a planté lors du lancement mercredi soir, en plus de battre des records pour le volume de transfert de données sur l’Internet hongkongais selon HKIX.

Une des offres les plus attendues de HKTV était « The Election » (選戰), une série dramatique sur fond d’élection directe du chef de l’exécutif de Hong Kong en 2022. De ce que je sais, les drames politiques au petit écran, malgré le succès de leurs équivalents occidentaux, n’existent pas (ou passent sous le radar) à Hong Kong. Election raconte le récit de la veuve d’un politicien apparemment décédé le soir de l’élection précédente de 2017 et qui décide cinq ans plus tard de se présenter elle-même. Son opposant présumé (on en est qu’au deuxième épisode, diffusé aujourd’hui samedi le 22 novembre) est un politicien à la Frank Underwood — mais les mauvaises langues diront que le personnage a été basé sur Jasper Tsang. Les deux rôles sont tenus par des vétérans du cinéma chinois et hongkongais, Angelica Lee Sin-je (The Eye) et Liu Kai-chi (Infernal Affairs).

Pour ce qui est de l’intrigue, elle nous laisse parfois sur notre faim lorsqu’on est habitué aux séries occidentales. Un punch à la fin du premier épisode et on se demande si c’était pas déjà un peu too much. Par contre, si on ne se nourrit que de séries TVB, la qualité de production de The Election nous rappelle que Hong Kong n’est pas une capitale cinématographique pour rien. On échappe cependant pas à la musique hyper-dramatique, comme si c’était devenu nécessaire pour guider le public hongkongais.

Le sujet de la série arrive également à point, avec Occupy Central (le mouvement des ombrelles) qui entrera demain dans sa neuvième semaine et dont l’enjeu principal est justement la formule de la prochaine élection du chef de l’exécutif en 2017. C’est véritablement un vent d’air frais dans le système quasi-monopolistique de la production télévisuelle à Hong Kong et du peu d’audace dans les séries produites à Hong Kong.

The Chinese Canadian vote, poll by poll

Thursday, April 14th, 2011

Aside from being the proud owner of CommeLesChinois.ca, I am also a computer/media/data specialist. Recently, I launched an updated version of my election maps with Cyberpresse. The map was designed using results by polling division from previous elections, the smallest available division for electoral results. Each of these polls has about 200-500 people living in them, and you can basically know what your block (if you live in the city) tends to vote for.

The consequence is voyeurism for political junkies. And I also like to go play with the maps, and decided to assemble a bunch of interesting ridings with relatively a strong proportion of Canadians of Chinese origin living in them. For that, I used Pundits’ Guide‘s fantastic tool for finding census data divided by riding.

I found that the Richmond riding, south of Vancouver was in fact the most “Chinese” (based on the 2006 census), with 50.2% of the population declared to be Chinese. The 2008 map is not in fact interesting, but juxtaposed with the 2006, shows the dramatic shift from Liberals (rep. by former cabinet minister Raymond Chan) to the Conservatives (Alice Wong). 2006 was when the Liberals lost power to Stephen Harper’s Conservatives.

Richmond 2006
Richmond in 2006…

Richmond 2008
…and in 2008

Some ridings were won or lost by a hair. In the Vancouver area, the closest race happened in Vancouver South, the third most Chinese riding of the country (43.7%), where the MP is a Liberal, former health minister Ujjal Dosanjh. He won the last election by 20 votes.

The map by polls succeeds in showing that the vote was in fact hugely clustered among neighbourhoods. I don’t know the geography of Vancouver very well, but I’m almost certain that the strong groupings of red and blue (deeper the color, larger the margin of victory in a polling division) represent opposed socio-economical groups.

Vancouver South
Vancouver South in 2008

Brossard--La Prairie
Brossard–La Prairie in 2008

The Montreal region’s most Chinese riding comes at a lowly 32nd position, with Westmount–Ville-Marie, a largely downtown riding. Brossard–La Prairie on the South Shore is in fact what people in Montreal recognize as the “Asian suburb”. With 7.5% Chinese, it is still a far cry from Toronto or Vancouver’s suburbs.

The contrast in the map is striking, but expected. The northern portion of the riding is Brossard, where a large Asian population lives and where the Liberal vote is concentrated. La Prairie to the south tends to be typical “450″, middle-class French Canadian, seems to be voting Bloc. The race for this suburban riding was won by as little as 69 votes.

Oak Ridges--Markham
Oak Ridges–Markham in 2008

Markham--Unionville
Markham–Unionville in 2008

In some other cases, the municipalities are split over different ridings. Markham, with one of the largest Chinese populations in the Toronto area, is comprised within the ridings of Oak Ridges–Markham (Conservative) and Markham–Unionville (Liberal).

(Fellow Montrealer living in Hong Kong Christopher DeWolf also wrote a post on his website Urbanphoto.net about the use of this map for street by street vote analysis.)

More on Cyberpresse…

Sina Weibo, juste un clone chinois de Twitter ? Pas si vite…

Monday, December 6th, 2010

Screenshot-李开复的微博 新浪微博-隨時隨地分享身邊的新鮮事 - Google Chrome

Sina Weibo, en avez-vous déjà entendu parler ? Ce réseau de micro-blogues du style Twitter compte déjà 40 million d’utilisateurs en à peu près 18 mois d’existence, surtout répartis en Chine continentale. Jeudi dernier, j’ai publié un billet sur mon blogue The Rice Cooker qui comparait Twitter et son émule chinois.

En termes de contenu, la langue chinoise écrite est beaucoup plus compacte que les langues basées sur l’alphabet romain : un ou deux caractères chinois représentent à peu près un mot dans une langue européenne. C’est évident qu’à cause de ça, Weibo ressemble étrangement à un service de blogue sur le speed.

L’interface de Weibo est elle-même beaucoup mieux pensée que celle de Twitter, reprenant justement des idées du blogue en format long (avec des commentaires attachés aux articles) et puis un système de « retweet » qui permet beaucoup facilement de remonter la discussion sur un sujet en particulier.

Le fait de faire elle-même le hosting des photos fait également une grosse différence dans la circulation d’information. Le contenu de Weibo est très peu politique et très très orientée sur les personnes riches et célèbres (évidemment), mais a tout de même vu émerger des histoires intéressantes comme l’incident de Yihuang. Qian Gang, directeur du China Media Project à HKU, a près de 1.8 million de lecteurs abonnés à son micro-blog sur QQ.com.

Sina, la compagnie derrière Weibo (qui signifie « micro-blog » en chinois), est un géant de l’Internet en Chine (et dans la sinosphère), offrant aussi des services de blogues et de portail. Plutôt méconnues en Occident, ces compagnies (comme Tencent, avec son produit de messagerie instantanée QQ) copient au départ ce qui sort de Silicon Valley, mais finissent inévitablement par innover et améliorer. Leur incroyable volume d’utilisateurs font également de leurs produits des véhicules publicitaires hors-pair. Sina Weibo embauche d’ailleurs des célébrités pour que ceux-ci aient leurs micro-blogues sur leur réseau, plutôt que celui de QQ.

La montée de Sina et Tencent dans le domaine des micro-blogues n’est pas une coïncidence : ils ont tous deux été lancées l’année dernière, dans les mois qui ont suivi le bloquage de Twitter et de son clone chinois le plus populaire, Fanfou.com. Ce dernier est justement revenu du royaumme des sites perdus la semaine dernière.

It’s Chinese to Me

Tuesday, November 16th, 2010

Screenshot-It's Chinese To Me - Mozilla Firefox-1

While I’m here in Hong Kong working on online social networks in China, I thought it was a very interesting case of cosmic coincidence to come across an art project made out of Montreal using the Chinese online sphere and language parsing.

It’s Chinese to Me is an online installation by Montreal-based artist Ellen Tang, along with programmers Alexandre Quessy, Yan Chen, Louis-Philippe Huberdeau. The application chooses writings from female bloggers in China, splits up the characters into tokens (words of one or two characters), and does a search on Flickr. It then presents the pictures superimposed with the words, offering an interesting way of translating and seeing what these women are talking about, without necessarily having to know Chinese.

Coincidentally, I found out this week that women represented 55-57% of all users on Sina Weibo (the “Chinese Twitter”) using a sample of the most popular users from all regions of China. Might not seem a lot, but we’re talking about a 10-14% difference versus men…

Le Prix Nobel de la paix dans la presse hongkongaise

Sunday, October 10th, 2010

Vendredi dernier, Liu Xiaobo gagnait le Prix Nobel de la paix 2010. Samedi matin, voici ce qu’avait de l’air certaines unes de journaux à Hong Kong:

SCMP, 2010-10-09 #liuxiaobo
South China Morning Post – Liu Xiaobo remporte le Prix Nobel de la paix

Apple Daily, 2010-10-09 #liuxiaobo
Apple Daily – Monument aux droits de l’Homme, Liu Xiaobo reçoit le Prix Nobel de la paix

Ming Pao, 2010-10-09 #liuxiaobo
Ming Pao – Pub de Billionnaire Royale. (Billionnaire avec deux n, comme si c’était en français. Ils aiment beaucoup ça en Asie, y compris à Hong Kong.)

Faut dire que ce sont ici les trois journaux qu’on peut acheter au quai de Yung Shue Wan sur l’île de Lamma, une île de 6000 habitants, aux tendances plus libérales à mon avis (beaucoup d’expatriés et gens de la communauté créative). Bravo à Ming Pao pour sa couverture hors-contexte. Lors de la prise d’otages de Manille en août dernier, quelques journaux étaient eux aussi pris entre un événement surprise (quoique certains diront qu’on le savait depuis un bon boutte pour Liu Xiaobo) et leurs engagements avec leurs commanditaires (voir article). Journal centriste, le Ming Pao avait quand même sous sa pub, une page frontispice consacrée à Liu Xiaobo.

Roland Soong de l’excellent blogue EastSouthWestNorth blog basé à Hong Kong a les autres, incluant les très très pro-Beijing (et marginalement lu) Wen Wei Po et Ta Kung Pao, qui n’ont pas raconté un mot sur Liu Xiaobo. Au lieu, ils titraient avec la nomination du nouvel homme de Beijing à Hong Kong et Macau, Wang Guangya, semble-t-il un politicien plutôt libéral, me disait un journaliste posté à Hong Kong.

Selon le niveau de « pro-Beijing-alité », les journaux donneront une couverture plus ou moins grande (parfois inexistante) à ces événements de politique intérieure, comme la commémoration de 6/4 (événements de la Place Tian’anmen). C’est d’ailleurs un exercise assez intéressant pour les chercheurs de médias (comme Monsieur Soong). En général, tous les journaux réellement lu auront au moins un encadré, comme le Oriental Daily (qui est dans la catégorie des pro-Beijing).

À l’aide d’un outil que nous avons nouvellement créé au JMSC pour notre projet de médias sociaux, mon collègue du CMP a parcouru la twittersphère chinoise et a noté plusieurs réactions de micro-blogueurs d’influence qui résident en Chine continentale.

Bon, il y a de la censure, mais c’est pas comme si tout ce qui est touchy sur Internet disparait du jour au lendemain, comme sur ce blogue de QQ.com (un des grands portails chinois, basé à Shenzhen).

Mise à jour (2010-10-12): Et pendant que la grande partie de la presse étrangère donnait carte blanche à Liu Xiaobo, Roland Soong fait un survol de ce que Liu Xiaobo a vraiment dit.

L’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal recrute… par les médias chinois !

Tuesday, September 14th, 2010

Par hasard je suis tombé sur cette nouvelle publicité virale réalisée pour nul autre que l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, un hôpital du CHUM ! En haut à droite, le nom de la » station de télé «, c’est 也不上哪, qui veut dire (je pense) que ça ne sortira nulle part. :) Façon originale de spoofer les médias chinois au Québec !

***

This is an advertisement for recruitment at the Sacré-Cœur Montreal hospital that I found by chance while surfing on a local Montreal news portal. Featuring a former baseball commentator and two professional hockey players, you would probably pick up pretty quickly that this is not real news. The Chinese characters on the top right corner 也不上哪 (ye bu shang na) mean that “it won’t be broadcast anywhere”. Interesting and original way to spoof mainland Chinese media in Quebec!

Manila hostage tragedy in Hong Kong newspapers this morning

Tuesday, August 24th, 2010

South China Morning Post: Tsang slams siege tactics
South China Morning Post 南華早報: Tsang slams siege tactics

Ming Pao 明報
Ming Pao 明報: 菲警無能 康泰團8死 / Philippine police incompetent, Hong Thai Tour 8 Dead

Apple Daily 蘋果日報
Apple Daily 蘋果日報: 港殤 / Hong Kong Death (Tragedy / Premature death) (NextMedia video)

Oriental Post 東方日報
Oriental Post 東方日報: 馬尼拉大屠殺 / Manila massacre

Hong Kong Economic Journal 信報
Hong Kong Economic Journal 香港經濟: 馬尼拉血腥十小時 八港客慘死 / Bloody ending to ten-hour siege, eight Hong Kong tourists killed

Hong Kong Economic Times 香港經濟
Hong Kong Economic Times 香港經濟: 菲營救嚴重犯錯 害死8港人 / Filipino police rescue crew made grave mistakes, 8 HK people left dead

Beijing Youth Daily 北京青年報
Beijing Youth Daily 北京青年報: 香港游客在菲遭劫 8人被杀 / Hong Kong tourists hijacked in Philippines, 8 people killed

Wen Wei Po 文匯報: a Kee Wah bakery ad
Wen Wei Po 文匯報: (had an upscale bakery advertisement, full-page…)

Sing Tao 星島: a Citibank advert
Sing Tao 星島: (a full-page Citibank advertisement)

Merci Jacob Tierney, et permets-moi d’ajouter mon grain de sel

Friday, July 9th, 2010

IMGP6573

Bon, ça n’arrive pas très souvent que des sujets d’actualité au Québec viennent (encore) me chercher, mais la récente controverse soulevée par Jacob Tierney, réalisateur de The Trotsky et Montréalais anglophone, en tout cas m’a fait réagir tous mes réseaux sociaux (en lisant le dernier Urbania).

Le bal a débuté dimanche, lorsqu’en entrevue à La Presse à Los Angeles, Jacob Tierney lance « Les anglos et les immigrants sont ignorés » (voir lien). Plus tard, il en rajoute, et Marc Cassivi (titrant Aveuglement volontaire) y met son grain de sel, qui contient beaucoup de bon sens.

Pendant ce temps-là, j’essaie de partir la conversation sur mon Facebook, et on me répond longuement, mais sporadiquement.

Ouais, alors mon grain de sel… Je pense qu’on le voit au cinéma, mais on le voit aussi dans toute la sphère publique de la société québécoise, que ce soit en politique, dans les médias ou ailleurs.

Si on se limite qu’au cas des Asiatiques (et même pas celui des Québécois d’origine chinoise, le cas qui m’intéresse), vous ne les voyez jamais dans une série télé, représentant un parti politique de façon sérieuse. Le Canada anglais a toujours eu quelques ministres ou secrétaire d’état d’origine asiatique dans le gouvernement (Bev Oda, par exemple, ou Raymond Chan avant chez les Libéraux).

Dans les médias radio-canadiens, oui Céline Galipeau est à moitié vietnamienne, mais on n’en a aucune idée de ça et de pourquoi elle n’en parle pas, et idem pour Natalie Chung, moitié d’origine coréenne ? Mais à quand un Andrew Chang, le anchor à CBC Montreal ? Ou bien un John Lu qui couvre les Canadiens pour TSN ?

J’ai passé deux ans à Radio-Canada(.ca) et je sais que mes anciens patrons ont essayé. Sylvain Lafrance le présentait année après année dans sa présentation annuelle, qu’il fallait être plus représentatif du Canada, en termes d’embauche de personnes de couleur (je paraphrase, mais c’est ce que j’ai compris). Il y a des gens payés par la CBC/Radio-Canada pour des projets de diversité. Du côté français, je connais pas la personne. Mais en anglais, il s’appelle Alden Habacon et est basé à Vancouver. En plus de travailler pour la CBC à temps très plein (son bureau a été coupé presque en entier au printemps 2009), il est le fondateur du magazine en ligne SchemaMag.ca.

Je félicite aussi la société d’état pour son initiative des 32 blogueurs (dont je fais partie), qui donne un peu de couleur à Radio-Canada.ca.

Mais comme à Radio-Canada.ca ou à Cyberpresse, certaines insensibilités ou erreurs pourraient être évitées si les salles de presse étaient plus représentatives du pluralisme et multiculturalisme de notre société.

Je pense donc qu’on essaie. Mais le manque de main d’oeuvre qualifiée, est-ce que c’est aussi à cause de notre société ? Comment est-ce que ça se fait qu’il n’y a pas plus de journalistes, politiciens, activistes d’origine chinoise dans notre société ? Peut-être, je me suis dit, que c’est à cause du manque de modèles de rôle ? C’est une des raisons qui m’ont poussé à créer la section entrevues Regarde les Chinois de ce blogue, pour desservir cette jeunesse d’origine chinoise/asiatique de ma génération culturellement très québécoise.

En fin de compte, c’est peut-être une question de confiance en soi. Confiance qu’on peut accepter ceux qui arrivent avec leurs différences. Oui, je connais mon répertoire de Beau Dommage et j’aime ça quand La Rue principale est au menu de mon karaoke à Montréal, mais je préfère aussi voir mon quota de mauvais films de Hong Kong et écouter ma musique indépendante chinoise.

Depuis que je vis à Hong Kong, je trouve aussi que je cultive mon côté montréalais francophone beaucoup plus qu’avant, et que j’ai besoin de lire mes médias en ligne produits au Québec et de rencontrer mes amis Québécois exilés ici.

Je pense qu’on doit faire de la place pour des voix différentes, et pas juste dans le cinéma, mais dans toutes nos institutions publiques. Les Chinois, c’est pas juste bon pour tenir des dépanneurs, et les Viets, c’est pas juste des dentistes et médecins (LOL). S’il manque de main-d’oeuvre qualifiée en journalisme, en arts, en politique (ce que j’entends souvent en parlant au monde), c’est peut-être que les conditions ne sont pas là pour encourager les minorités au Québec à s’engager dans ce type de carrières moins concrètes. Ça prend des modèles, et ça prend des opportunités d’emploi réelles je pense.

La China Media Map

Saturday, May 1st, 2010

Screenshot-China Media Map - Mozilla Firefox

Screenshot-China Media Map - Southern Weekly

J’ai passé le dernier mois ou deux à peaufiner la China Media Map, un de mes projets au Centre de journalisme et d’études médiatiques de l’Université de Hong Kong. On peut l’appeler _la_ Carte des médias chinois, avec un grand C (ou M), car elle a été produite avec les bons conseils et l’inestimable connaissance en la matière de mes collègues du China Media Project. Et qu’en fait, deuxio, les données brutes proviennent de la source ultime, soit l’Administration générale de la presse et des publications (GAPP en anglais), l’agence gouvernementale qui gère tout enregistrement pour être officiellement reconnu comme entité médiatique, sans quoi vous ne pouvez pas faire de la nouvelle.

Que peut-on faire en pratique avec cette carte bâtie par-dessus la plateforme Google Maps ? On peut tout d’abord zoomer et cliquer, pour faire la recherche des médias par location géographique. Un événement important se passe en Chine, et vous n’avez qu’une vague idée d’où il s’est produit ? Pas de panique, car mon collègue David Bandurski l’indiquera sur la carte et vous proposera ses analyses et observations toujours très justes. C’est dans les plans, mais on veut un jour ajouter nos propres données et commentaires sur ces agences de presse, et établir les relations entre celles-ci, afin de mieux expliquer le monde (très complexe) des médias chinois.

Notre but ? Mon but technique était de démontrer qu’on pouvait naviguer l’information différemment que sur une page Web. C’est toujours le Web, mais ici, la carte est à la base de l’application, et non la page Web avec des titres et du texte. Notre but, pour les utilisateurs de la carte, apporter une nouvelle dimension à l’étude des médias chinois, faciliter la recherche de sources d’information en offrant une plateforme intuitive pour modéliser ces entités dans leur environnement géographique. Et ensuite, rendre plus accessible ces médias : si on veut comprendre la Chine, ses médias, c’est bon de pouvoir la comprendre dans sa propre langue ! Donc, on facilite l’accès à des outils de traduction via des liens à Google Translate et des traductions “simultanées” en surlignant avec sa souris.

(J’ai un nouveau blogue, un autre, de développeur cette fois, qui s’appelle le Rice Cooker. Car en cantonnais, ça donne din faan po, qui se traduit cuiseur de riz électrique. Et c’est parce que c’est un blogue sur des choses en bêta — en constante cuisson, donc.)

Lisez la suite de cet article / Read the rest of this entry »

International Media Conference 2010 Hong Kong

Sunday, April 25th, 2010

International Media Conference 2010 Hong Kong #imchk, organized by  @jmschku

My colleagues are prepping up for the International Media Conference, which officially starts today, but which will pretty much get going tomorrow (Monday). “Reporting New Realities in Asia and the Pacific”, is the theme of the conference, with distinguished speakers such as Hu Shuli (Caixin Media), Kurt M. Campbell (U.S. Secretariat of State) and Surin Pitsuwan (ASEAN).

The official Twitter hashtag is #imchk

Edit (2010-05-01): A video summary of the event has now been published.

This website got ten hits on Baidu.com on “Tiananmen” with “64″ last month

Thursday, March 25th, 2010

Baidu.com search on Tiananmen 64 gets a couple of hits on my site

Screenshot-Search Engine: - Google Analytics - Mozilla Firefox-2

This website, commeleschinois.ca, is hardly a source of dissident writings. But last month, I had 10 searches for “Tiananmen 64″ (6/4 is how the Chinese call that event) coming from Baidu.com. It’s not counting hits from other variants of these search terms, which make another 10 single visits.

The article drawing these hits is an account of the 20th anniversary memorial in Montreal that I wrote last June. The event was quite pitiful in terms of attendance, with Amnesty sharing our Chinatown place with the FLG folks, and also an artist guy named LiuYi Wang.

The “bulk” of those hits are from Mainland China (they use zh-cn), and from Mainland Chinese using Baidu. But I don’t know what it means.

Comment couvre-t-on le Congrès national du peuple ?

Tuesday, March 9th, 2010

Southern Metropolis, Guangzhou, 2010-03-06. Day after start of NPC in  Beijing.
Southern Metropolis / Journal sud-métropolitain, Guangzhou, 2010-03-06

Le plus important événement politique de l’année se déroule en ce moment à Beijing. Il s’agit du Congrès national du peuple, dix jours durant lesquels le gratin du pouvoir politique chinois se réunit dans la capitale chinoise. The Economist appelle l’exercice une session de béni-oui-oui, tandis que d’autres médias internationaux traitent la réunion de cette assemblée législative comme du spectacle avec beaucoup de bling-bling.

Comme j’étais en Chine continentale, à Guangzhou, par hasard, j’ai donc eu la chance d’être exposé à ce qui se passait. Par exemple, lors d’une matinée dans ma chambre d’hôtel, j’ai pu constater que la conférence de presse de Yang Jiechi, ministre des affaires étrangères, était sur toutes les chaînes disponibles de CCTV. Y’avait un journaliste français dans la première rangée.

Dans les journaux écrits, oubliez le Quotidien du Peuple / China Daily. Pas juste que personne ne le lit sérieusement, mais on ne le trouve que rarement dans les multiples stands à journaux que j’ai croisé à Guangzhou. Le quotidien le plus populaire et le plus souvent vu est le Southern Metropolis, aussi connu sous le nom chinois de Nanfang Doushi Bao (南方都是报), du même groupe médiatique que le Southern Weekend, un hebdomadaire généraliste.

J’ai un niveau assez élémentaire de chinois, mais je peux me débrouiller pour lire les titres et regarder les images. D’abord, en regardant la couverture, on voit déjà une photo plus excitante. Celle-ci a été prise par Reuters et a aussi été utilisée par le China Daily (journal officiel en anglais).

Il faut prendre en contraste la page frontispice du Quotidien du Peuple (Renmin Ribao / People’s Daily), le journal officiel, comme le montre cette image issue d’un article sur Danwei.org samedi dernier:

Ce matin en classe, ma prof a parlé longuement de la couverture du NPC et du CCPPC dans la presse chinoise et internationale. Les photos sont aussi officielles qu’avant, mais la mise en pages a changé dramatiquement (ha-ha).

L'article annoté par ma boss indique que le premier ministre chinois a parlé de "dignité" lors du congrès du  peuple
Southern Metropolis, 2010-03-06 (le jour après l’ouverture du congrès)

De retour dans le Southern Metropolis, on reprend des bouts du discours du Premier Ministre Wen Jiabao. On a parlé de cet article dans la copie du SM que j’ai rapporté (le journal n’est pas officiellement distribué à Hong Kong selon mes observations et mes collègues) cite le Premier Ministre qui a parlé de « dignité » (le mot entre guillemets chinois) comme pièce angulaire des politiques du Parti, ce qui donne en anglais, via Associated Press: “Everything we do, we do to ensure that the people live a happier life with more dignity and to make our society fairer and more harmonious.”

La page couverture de la même édition, en haut complètement de cette entrée de blogue, parle d’action forte (la police de caractères parle d’elle-même) pour contrer l’écart entre les pauvres et les riches. Un thème assez universel dans n’importe quel discours politique, quoi, y compris en Chine continentale.

Southern Metropolis, Guangzhou, 2010-03-06. Day after start of NPC in  Beijing.

Ça c’est la caricature dans le cahier des sports. C’est le spécialiste du 110 m haies, aussi membre du congrès national. Le China Daily parle de lui comme une distraction.

Dans les deux médias québécois en ligne que j’essaie de suivre, je n’ai rien vu sur Radio-Canada.ca concernant le Congrès (rien trouvé sur Google News), tandis que Cyberpresse a repris un billet de l’AFP.

On niaise pas avec l’hymne national ici

Sunday, February 21st, 2010

L'hymne national à la télé #tvb de #hk... avant les nouvelles de 18h30! On niaise pas avec le sentiment natio nal icitte.

Franchement, oui pour les hymnes nationaux avant les matchs de hockey, et puis au début et à la fin d’une journée de diffusion. Mais en plein milieu de la soirée télévisuelle, juste avant les nouvelles de 18h30?

J’essaie de retrouver des trucs sur Google parlant de celà, mais de mémoire, ça avait fait un tout petit peu jaser quand on a commencé à mettre « La marche des volontaires » (义勇军进行曲) avant le bulletin de nouvelles sur TVB, la chaîne la plus écoutée à Hong Kong.

(Someone in my readership knows more about 6:30PM broadcasting of the Chinese National Anthem on TVB? Do you find it unusual that a national anthem goes on air at such time? From a Canadian perspective, our anthem goes on TV only at two very particular times: 1- beginning/end of daily TV programming and 2- before any professional ice hockey game…)

Beats From The East

Sunday, September 13th, 2009

beats from tha east

There’s a new Asian music radio show on the air in Montreal, hosted by DJ Mister Vee, aka Mike Vo, on Concordia’s Student Radio CJLO. Beats From The East started as a podcast and the music selection is centred around urban styles, with names such as Jin, Lee Hom, Jay Chou, Da Mouth, Jasmine Trias, Lyrics Born, Notorious MSG.

Beats From The East runs every Saturday night from 11pm to 12am.

Interview with Trevor Chow-Fraser at Spécial du jour (是日精選) on RCV 102,3FM

Wednesday, June 3rd, 2009

Trevor Fraser at RCV

Interview with Trevor Chow-Fraser, organizer of the QPIRG McGill 6/4 memorial. Trevor is actually half-Chinese, so we talk about his extended family from/in Hong Kong, along with his growing-up in Hamilton, Ontario, and going to China in 2007 to learn Mandarin.

The interview spans an hour and is in English, with translations and context in Cantonese by Yvonne. Listen to the entire show here:

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

This article was originally posted on the RCV Cantonese blog.