Nanluogu Xiang à Beijing: hutongs pour les touristes

Posted on

Nanluogu Xiang - Beijing

An English version of this article was published on Spacing Montreal and Spacing Toronto.

Au cours de ma première semaine à Beijing en avril dernier, mon hôte, une Américaine d’origine chinoise vivant à Beijing, n’a cessé de m’encourager à aller faire un tour à Nanluogu Xiang (Chemin Nanluogu or 南锣鼓巷 en caractères chinois), une ruelle étroite (aussi appelées des « hutongs ») typique de Beijing, au coeur de la ville, maintenant bordée des magasins branchés et cafés style occidental. Ça rappelle le Vieux-Montréal…

Nanluogu Xiang est situé sur l’axe central de Beijing. Faisant l’objet d’un article sur le site officiel des Jeux Olympiques de Beijing, ce hutong est parmi les plus célèbres de la ville et s’est vu attribuer un statut spécial depuis 2006.

Nanluogu Xiang - Beijing

Ça n’a été qu’à la fin de ma deuxième semaine à Beijing que j’aie finalement pu m’y promener, et ce, un peu par accident. Après mon repas de jiaozi (dumplings/raviolis chinois), l’ami né en Ontario, d’origine chinoise avec qui j’étais allait me faire faire le tour du quartier où il vivait, qui se trouvait juste un peu plus loin après le Nanluogu Xiang! Étudiant en médecine chinoise, il a commencé à louer une chambre (c’est un 3 1/2, en termes montréalais) dans une maison traditionnelle pourvue d’une cour, non loin de là, pour à peu près l’équivalent de 275 de nos huards.

Quand il a initialement déménagé dans le quartier, il se rappelle que Nanluogu Xiang ne ressemblait en rien à ce que c’est aujourd’hui (comme me le confirme d’autres amis qui ont vécu à Beijing à l’époque). Sur la ruelle qui s’étend sur un kilomètre entre Gulou Dajie (avenue de Gulou) et la rue Di’anmen, où donne aussi la face ouest de l’École d’art dramatique centrale, (où Zhang Ziyi et d’autres noms du cinéma chinois ont étudié), il n’y avait en fait que deux cafés.

Nine-Thirty - Nanluogu Xiang - Beijing

En 2008, on y trouve maintenant toutes sortes de commerces, comme le Nine-Thirty, un café Hongkongais avec wifi et projection quotidienne de film, ou un bar-salon de thé avec des spectacles de musique (voir photo ci-bas), comme le Sandglass Café, appartenant à ses deux amis dans la fin vingtaine d’origine ethnique mongolienne, ou encore, un magasin de t-shirts concept comme Plastered qui joue sur des points de repère de Beijing (j’en ai acheté un avec un ancien billet de métro dessus).

Mongolian music

NLGX

La chance a frappé à nouveau, le lendemain, quand je suis retourné à Nanluogu Xiang en suivant ma propre route. Alors que je marchais d’un bout à l’autre du hutong, des t-shirts au design particulier suspendus à la vitrine d’un des magasins ont attiré mon attention. Après le mot de bienvenue standard débutant par « Ni hao », le propriétaire du magasin change à l’anglais pour me dire qu’il était en fait né à Montréal!

Avec ses deux amis chinois d’outre-mer, Raymond Walintukan (lisez l’entrevue réalisée avec eux) a fondé NLGX (l’acronyme de Nanluogu Xiang), un café/magasin de design et de style de vie. Parlant de leur terrasse sur le toit qui surplombe Nanluogu Xiang, il m’explique que la zone entière a été reconstruite et est protégée par le gouvernement municipal, et que le quartier ne changera pas pour des décennies à venir.

Nanluogu Xiang - Beijing

Parmi les boutiques branchées, des gens vivent encore dans des maisons traditionnelles d’une ou deux étages. Lors de ma troisième visite, j’ai pris une photo, sans me gêner, d’un homme qui était en train de se faire à souper. Il faut dire, quand même, que sa porte donnait directement sur la ruelle!

Nanluogu Xiang - Beijing

Un panneau interdisant la circulation automobile pouvait être aperçu à l’un des bouts de Nanluogu Xiang, sauf que, comme celui sur la photo ci-dessus, personne n’avait l’air de s’en préoccuper…

Nanluogu Xiang - Beijing

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *