May Chiu candidate pour Québec Solidaire

Posted on

May Chiu

May Chiu, ancienne directrice du Service à la famille chinoise du grand Montréal, sera candidate dans le comté d’Outremont aux prochaines élections provinciales en décembre prochain. Résidente du Mile End, Chiu s’était présenté pour le Bloc Québécois aux élections fédérales de 2006 dans Lasalle-Émard, la circonscription de Paul Martin. Alors encore directrice au SFCGM durant la campagne, ses déclarations avaient alors causé une certaine controverse.

Elle se joint aujourd’hui à la cause de Québec Solidaire, un parti souverainiste. Dans une entrevue que j’ai réalisé avec May au début de l’année, celle-ci soulignait déjà les affinités qu’elle avait avec le parti d’Amir Khadir et de Françoise David.

Occupant à peu près le même territoire que la circonscription fédérale du même nom, Outremont est un château-fort libéral sur la scène provinciale. Depuis sa création en 1965, Outremont a toujours été représenté par un député du Parti libéral du Québec. Le ministre Raymond Bachand est l’actuel député de la circonscription.

Tai Tau Fat 大頭佛

Posted on

TaiTauFat 大頭佛

1. 操縱 (Manipulation)
2. 下午茶 (Afternoon Tea)
3. 膊頭斜 (Giving The Shoulder)

On my trip to Hong Kong in 2005, Tai Tau Fat’s (大頭佛) first album was also a first album of “Chinese independent music” (from Hong Kong) that I picked up. Of the two that I picked up, I totally went by the cover art. Tai Tau Fat’s was interesting because its logo was an imitation of a well-known Hong Kong fast food chain’s called Café de Coral, or “Tai Ka Lok” (大家樂).

Tai Tau Fat, which literally means big buddha head, and means a big mess, has existed since 1997 and is still around today, such as on MySpace. They even released an EP this summer appropriately called “I Love Summer”.

The music from the 2004 sounded a little more fresh, exaggeratedly cute. In fact, they characterize themselves as “cutie rock”, notably because of vocalist Yan, 阿欣. Their inspirations: USA’s Red Hot Chili Peppers, and Japan’s best in cutie rock, long-dead band Judy and Mary, and duo Puffy.

Une idole du Cantopop se produit à Montréal / Cantopop idol Jason Chan 陳柏宇 in Montreal

Posted on

Jason Chan 陳柏宇 in Montreal

Le concours de chanson amateur « Rogers Famous 2008 » aura comme invité de marque une vedette du Cantopop de Hong Kong, Jason Chan 陳柏宇. Chan est relativement un nouveau venu de la scène musicale pop cantonaise, mais a déjà à son actif trois albums. Il a vécu à Toronto une bonne partie de sa vie, et cite My Chemical Romance et Linkin Park comme musique anglophone qu’il écoutait (mais sa musique sont plutôt des balades douces pour adolescentes).

Il s’agit d’une deuxième année de suite que les organisateurs de Famous, RVision Productions (j’ai monté leur site), invitent des stars de Hong Kong pour occuper une partie du billet. Le duo féminin « indie » at17 étaient alors les invitées en octobre 2007. Nos derniers souvenirs d’une star du Cantopop à Montréal remontaient alors à une certaine performance par Jacky Cheung au milieu des années 90…

Le spectacle (et finale de la compétition de chant) aura lieu au Club Soda, ce dimanche 26 octobre. Les billets seront disponibles à la porte pour $45. (Ça sera entièrement en cantonais, mais c’est certainement intéressant pour l’expérience culturelle, on se dit.)

(Plus de photos de la conférence de presse ce vendredi soir)

***

Cantopop idol Jason Chan 陳柏宇 is the guest artist at Rogers Famous 2008 Chinese singing contest in Montreal. Chan is relatively new to the Cantonese-language pop scene in Hong Kong, but has already released three albums. Having lived in Toronto for a long period of his life, he cites My Chemical Romance and Linkin Park as English-language music he listens to (his music tends to be aimed at teenage girls).

This is the second year in a row that the event promoters, RVision Productions, are inviting Hong Kong stars to occupy part of the evening’s bill. In October 2007, feminine duo at17 were the event’s guests. Our memories of Cantopop stars performing in Montreal date back to Jacky Cheung in the middle of the 90s…

The show (and singing contest finale) will be held at Club Soda this Sunday October 26th. Tickets will be on sale for $45 at the door.

(More photos of the press conference this Friday evening)

Regarde les Chinois : Ashley Wong

Posted on

Ashley Wong

Au mois de mai, à ma dernière journée à Hong Kong, j’ai rencontré Ashley Wong pour ce prochain Regarde les Chinois. Torontoise de naissance, autrefois Montréalaise, et à ce point-ci Hongkongaise, elle a travaillé pour une organization artistique en nouveaux médias appelée Videotage jusqu’au début de cet été, et je venais de participer à Folktales From Many Lands, un de leurs projets à ce moment. Nous avons parlé le défi de trouver de l’espace et son propre espace à Hong Kong.

Back in May, on my last day in Hong Kong, I met with Ashley Wong for this next Regarde les Chinois. A Torontonian by birth, she was once a Montrealer and at that point a Hongkonger, she worked at a new media art organization called Videotage, and I had just participated in Folktales From Many Lands, one of their projects at the time. We talked about the challenges of finding space and one’s space in Hong Kong.

***

Continue reading “Regarde les Chinois : Ashley Wong”

Bearbabes 熊寶貝

Posted on

bearbabes

1. 和平之城 (Peace city)
2. Wake Up
3. 存在論

Before I knew what they were called, I really really liked one of their songs, “The Earth gets a fright”, even going as far as thinking it was sung by Natural Q (It was from Recycles, Natural Q’s 2nd and half album after Waa left the band).

No, Bearbabes (熊寶貝) is its own band, yet another Taiwanese indie rock band. My insight is that if Western countries were open to the idea of indie bands from Chinese Asia, it would have the same effect as other Made in China products. But because they’re cultural products, the game is a different one. Japanese and Korean bands, idem – but the former have been around longer and often serve as models for other Asian bands to base themselves from.

Aside from this, Bearbabes is a very pleasant-sounding band. “I could” and 和平之城 (he ping zi cheng or “peace’s city”), the live recording from the first Kafka Urban Folk compilation (look on Indievox). I think it’s otherwise a series that you can buy for specific artists of recordings made by local or other Chinese artists performing at the Kafka By The Shore café, named after Murakami’s novel, yes – it was a big hit among indie kids in Asia, I guess.

Hapa or Dian? (maybe Lindun?)

Posted on

辩论前握手 - Canada 2008 leaders' debate (names in Chinese)
Photo d’une couverture du Luby (journal en langue chinoise de Montréal)

(An English version when I have time… Bilingual translations at the very bottom of this post.)

哈帕 (Hapa) et 迪安 (Di’an)? Ce sont les noms de famille des chefs respectifs du Parti conservateur et du Parti libéral traduit en chinois.

Le Parti libéral c’est le 自由黨 (zi you dang), là où les premiers deux caractères 自由 (zi you) veulent aussi liberté, comme on le chante dans les chansons de rupture au karaoke. Le nom de Dion, 迪安: 迪 pour progrès et 安 pour sécurité/calme.

Parti conservateur c’est 保守黨 (bao shou dang), où 保守 prend un sens “protecteur”, “défenseur”. Vous devinez que le caractère 黨 (dang ou 党 en chinois simplifié) veut dire “parti”. Dans 哈帕, on retrouve 哈, qui est juste “Ha!” (vous en trouverez beaucoup si vous clavardez avec des Chinois), et 帕 pour couverture/turban.

Mise à jour 2008-12-05: J’ai trouvé beaucoup plus tard que 哈珀 était l’écriture à favoriser…

Faut dire qu’en général on ne choisit pas les noms pour la personne en particulier, et que souvent c’est juste pour la phonétique. Vous trouvez pas que ces noms scient quand même bien à leurs personnages?

Mais peut-être que 林頓 (Lindun) réussira à devenir Premier Ministre finalement? Son nom est composé de 林 (lin) pour forêt, et 頓 (dun) pour pause/kowtow. Mais vous comprenez que c’est juste pour la phonétique, et non que son nom veuille signifier de faire coucher la forêt au complet. C’est remarquablement la même romanisation que pour Linton et Harrington. On s’imagine que si Jack et Olivia (鄒至蕙) avaient des enfants ensemble, ils prendraient probablement le nom de famille de cette dernière dans leur nom chinois (qui est 鄒 ou Chow en cantonais – Zou en mandarin)!

Puis oui, même le Bloc Québécois a sa traduction chinoise généralement acceptée. C’est le 魁人政團 (kui ren zheng tuan), où le kui veut dire quelque chose comme “patron”, mais qui est utilisé que pour la phonétique de “Québécois” (La “province de Québec”, c’est 魁北克省 – kui bei ke sheng – où le dernier caractère veut dire “province”). Donc, kui ren, veut dire Québécois, au sens de l’habitant du Québec; 政團 veut alors dire “bloc” dans le sens de faction, groupe.

J’ai également été de surpris de constater que quelqu’un a pris le temps d’écrire une page sur la Chambre des communes en chinois. Si vous lisez quelque peu la langue ou reconnaissez les caractères, vous retrouverez les quelques-uns mentionnés dans cet article… Le Parti vert, c’est le plus simple: 綠黨 (lv dang – 绿党 en simplifié), littéralement vert parti. Sa chef, Elizabeth May, c’est 梅 (mei), qui veut dire littéralement prune ou prunier.

Leaders / Chefs
Harper – 哈帕 (ha pa)
Dion – 迪安 (di ‘an)
Layton – 林頓 (lin dun – 林顿 en simplifié)
Duceppe – 杜錫 (du xi – 杜锡 en simplifié)
May – 梅 (mei)

Parties / Partis
CON – 保守黨 (bao shou dang)
LIB – 自由黨 (zi you dang)
BQ – 魁人政團 (kui ren zheng tuan)
NDP – 新民主党 (xin min zhu dang)
GRN – 綠黨 (lv dang – 绿党 en simplifié)

Prononciations en mandarin; le tout est romanisé en pinyin.

Sakura and the Quests

Posted on

Semaine du 7 octobre 2008 / Week of October 7th, 2008

– Get the songs from the WFMU blog.

This week at the show, I’m presenting Sakura and the Quests. They’re from Singapore and the late 60s, and are in fact a pop singer (Sakura Teng 櫻花) and the band with whom she was playing for the time of this recording. In the album (that you can get from here-above url), you will find a cover of Michelle, and various other covers of English songs from that period. Why is it so interesting? The kitschy feel of the sixties in Chinese, of course!

(On the picture, Rita Chao and Sakura Teng lying down.)

Turbid, a film by George Fok

Posted on

Turbid / A movie by George Fok

I was browsing the Nouveau Cinéma festival programme, and noticed this film by Hong Kong-born Montrealer director George Fok. It looks like an indie film (see trailer) on teenage trashiness in Montreal (shot in Mtl – you will recognize at least the hallucinogenic-anyways Ville-Marie tunnel and Métro). Opening song of the trailer might be from the SS Cardiacs. See synopsis.

It’s on my list, somewhere between a Korean cowboy film, an odd Moulin Rouge-esque Singaporean film and of course a Manuel Foglia doc that follows two MPP.

Plays at Ex-Centris, Monday Oct 13th at 7:15PM and Tuesday Oct 14th at 3:30PM.